• Pour renforcer l'efficacité économique et le plaisir de l'achat chez le client, il convient de réaliser des ambiances, tant dans le lieu de vente classique que lors d'animation de type foire exposition ou autres, ambiances qui n'hésitent pas à faire appel à nos 5 sens.

    Commençons d'abord par la vue.

    La lumière est primordiale, car la mise en lumière permet de guider le client : utiliser une lumière de faible intensité pour la globalité du point de vente, puis jouer de flux lumineux directionnels pour mettre en relief vos produits phare. Il s'agit bien là de créer des liens visuels amenant le client à parcourir l'ensemble de vos produits. Des chemins de lumière ! Autre élément important, l'harmonie des couleurs. Penser à regrouper les produits selon leur couleur et ce dans le respect de l'ordre du cercle chromatique. C'est l'illustration ci-dessus.

    Si vous devez jouer sur les contrastes, il faut alors mettre côte à côte des produits aux couleurs complémentaires. On nomme couleur complémentaire la couleur opposée à une autre sur le cercle chromatique, cercle représentant le spectre des fréquences colorées visibles par l'œil humain de façon circulaire. Il est aussi facile de déterminer une complémentaire en utilisant la propriété de rémanence des récepteurs situés au fond de l'œil (les cônes). Il suffit pour cela de placer sur une surface blanche, la couleur dont on veut déterminer la complémentaire, de la fixer pendant une minute, puis de la retirer. On voit alors apparaître sur la surface blanche la couleur complémentaire.

    Enfin autre élément visuel en prendre en compte, la taille de vos produits, il est préférable de commencer par les produits de petite taille vers les produits plus grands, toujours en respectant une harmonie visuelle.


    Véro http://www.ljv-evenements-organisation.com/-Entreprise-.html


    votre commentaire

  • D'abord et encore, une très bonne année 2007 à tous.

    La période de Noël passée ne doit pas faire oublier que les jeunes, très jeunes sont des acteurs économiques non négligeables, et que vos animations, votre style d'animation, doit en tenir largement compte.

    Oui, plus de 40 % de la consommation des familles est directement influencée par les moins de 18 ans. Bien sûr, ils n'ont pas forcément de pouvoir d'achat direct, mais impose souvent leurs choix. Dès l'entrée à la maternelle, l'enfant est à même de vouloir des objets, parfois déjà par comparaison avec ses camarades. Quelques années après, vers 9 ou 10 ans, il devient co-décideur, non seulement pour lui, mais aussi pour les biens de consommation de la famille. Encore une ou deux années, et il devient l'expert pour les biens d'équipement, comme l'informatique, la voiture ... très sensible à l'aspect technique, la nouveauté.

    Outre l'action bien sûr dès la phase de conception du produit, avec des efforts de créativité, il doit y avoir création d'une ambiance propice à exprimer le désir de ces jeunes, savoir adapté un dialogue sans baratin ou fioritures, le parlé vrai. C'est donc une relation presque complice avec le vendeur qui saura reconnaître leur style singulier.

    L'espace de vente ou d'exposition doit favoriser ce nouveau mode de relation, c'est aussi ce que je m'active à réaliser lors d'animation avec mon agence. 

    Véro http://www.ljv-evenements-organisation.com/L-animation-d-entreprise.html

    votre commentaire
  • De toute mon énergie,

     

    je vous souhaite une très bonne année 2007 ...

     

    Qu'elle vous apporte

    et à votre famille

    et à vos projets

    ... une saison de réussite et de prospérité

     

    Et cette douce flamme, chaude et lumineuse qui brille, une vie faite de succès.

     


    votre commentaire

  • On constate depuis ces dernières années une véritable prise de conscience des limites inhérentes à la théorie économique dominante du développement de l'humanité centré sur le seul résultat financier, avec la mis en avant d'une recherche d'un nouvel équilibre durable entre les individus et l'environnement.

    En 2002, le Sommet de la Terre à Johannesburg a rappelé à l'ensemble des États présents la nécessité de s'engager dans une démarche de développement durable, afin de " satisfaire les besoins des générations
    présentes sans compromettre la capacité des générations futures ".
     
    Pour les entreprises, engager une démarche de développement durable signifie donc non seulement rechercher une performance financière, mais aussi sociale et environnementale : c'est ce qu'on appelle la responsabilité sociale, en abrégé, la RSE.
     
    Le développement durable, quand il est connu, est perçu comme un processus d'amélioration continue dans le prolongement des démarches qualité et management environnemental. Il est possible de distinguer divers types de démarches :

    * Les démarches orientées site qui accompagnent les entreprises dans l'intégration de la problématique environnementale dans l'ensemble de leurs pratiques, ainsi que dans leur système d'organisation et de fonctionnement ;

    * Les démarches orientées produits, elles aident les entreprises à mieux gérer et à optimiser les produits (biens ou services) en tenant compte, dès leur conception, de l'ensemble de leurs impacts environnementaux, tout au long de leur cycle de vie.

    Cette nouvelle conception du développement est illustrée par l'apparition de nouveaux modes de management et gestion ayant pour conséquence l'élargissement de la responsabilité afin de permettre à une entreprise d'avoir une démarche proactive. Cela conduit ces entreprises à faire évoluer leurs modèles de production et de consommation en intégrant plus pertinemment les aspects environnementaux et sociaux aux aspects économiques.

    Des entreprises, de plus en plus nombreuses, considèrent la prise en compte du principe de développement durable comme un enjeu stratégique.

    Au-delà de ces simples définitions et concepts, il y a une réelle complexité à intégrer et marier le Développement Durable au sein de l'entreprise et de collectivités. Ainsi pour s'approprier et appliquer ces concepts, une phase de sensibilisation sous forme d'animations, peut et doit être développée.

    Ces animations dites de sensibilisation (conférences, mise en valeur de produits, dispositifs simples de récupération de piles, opérations de sensibilisation au tri sélectif ...) sont les prémices des nouveaux modes de management précédemment évoqués.
     
    Des demandes professionnelles en ce sens, d'abord très simples, commencent à poindre dans le Morbihan.
     

    Véro http://www.ljv-evenements-organisation.com/-Entreprise-.html


    votre commentaire

  • Bien sûr, ce n'est pas au travers d'un simple article publié dans mon blog que je prétends faire le tour de la question. Pour poursuivre, je vous invite à me contacter via mon site professionnel, surtout si le siège de votre entreprise est à Vannes, Lorient, dans le Morbihan ou en Bretagne ! Je liste ici les atouts gagnants, à mettre en œuvre dans la phase de préparation de vos journées portes ouvertes.
     
    L'accueil :
    Il doit être irréprochable ; la plupart des professionnels considèrent que l'accueil est la " clé de voûte " de la visite d'entreprise et donc du succès de vos JPO.
     
    La publicité :
    Elle s'effectue au travers d'une campagne publicitaire (prospectus, affiches...) et selon, d'un dossier de presse. C'est aussi de la communication directe qui consiste à adresser une invitation à un fichier de personnes présélectionnées parmi vos fichiers propres (clients, fournisseurs ...).
     
    La spécificité d'une JPO :
    Sa spécificité est à prendre en compte, lier à un afflux souhaité et à une éventuelle extension du lieu d'accueil. Il convient notamment de vérifier la conformité des lieux ouverts au public, soit par un contact de la commission de sécurité ou  le Service d'Incendie et de Secours pour connaître les obligations propres à votre entreprise. Pensez aussi à contacter votre compagnie d'assurance.  L'accessibilité de l'entreprise aux personnes à mobilité réduite, que ce soit dans l'accessibilité du parking, la circulation dans les couloirs, ou dans les ateliers, est aussi à penser.
     
    Votre objectif :
    Bien pensez l'objectif  ou les objectifs de la mise en place de JPO : 
    - l'image de votre entreprise. Il faut alors choisir : valoriser votre savoir-faire, votre technique, une technologie ; mettre en avant les outils et les Hommes de votre entreprise, valoriser l'image de marque de votre entreprise,
    - votre (vos) produit (s). Dans ce cas, bien cibler votre public.
     
    Le public de votre JPO :
    - grand public,
    - public interne (salariés et leur famille),
    - relations d'affaires (clients et fournisseurs),
    - scolaires,
    - groupes divers,
    - relais d'opinion (personnalités locales, journalistes,...).
     
    Le message à faire passer :
    Ce message doit être le fil conducteur de la visite, même si celle-ci est réduite. Il porte sur plusieurs idées fortes que vous souhaitez faire passer :
    - concernant vos produits : leur qualité, leur authenticité,
    - concernant votre entreprise : sa spécificité, la tradition, la performance, la compétitivité, le développement et les perspectives de croissance.
     
    Mobilisez votre personnel :
    Quel que soit le nombre de personnes qui travaillent dans votre entreprise il est essentiel que vous leur exposiez le projet de Journées Portes Ouvertes, les objectifs pour votre entreprise. Il est aussi nécessaire de leur proposer de participer activement au projet, de les informer régulièrement sur l'avancée du projet.
     
    Les supports de communication :
    Plusieurs outils peuvent être mis en oeuvre comme : une démonstration, une vidéo, une exposition, une bande sonore, des supports papier, un jeu de lumière, un diaporama, des panneaux de signalétique...
     
    Le service " plus " au visiteur :
    Il est important que le visiteur garde un bon souvenir de votre entreprise et de sa visite. Vous pouvez proposer ou offrir quelque chose soit une marque d'attention et non pas une obligation. Les possibilités sont multiples : vous pouvez convier vos visiteurs à déguster vos produits, également offrir un rafraîchissement ou une collation, offrir un souvenir à chaque visiteur qui peut être : une production de votre entreprise, d'un de vos fournisseurs. Et aussi, faire une offre préférentielle sur vos produits.
     
    Bien sûr, il est possible de se faire accompagner ... si si !
     

    Véro http://www.ljv-evenements-organisation.com/-Entreprise-.html


    11 commentaires